Assemblée Générale du Portique de la Dent du Chat

Le 5 décembre se tenait l'Assemblée Générale du Portique de la Dent du Chat dans la salle Cinélac du Bourget du Lac. Bernard Foray, Major Prime, adressa ses remerciements à Madame Monique Gies, adjointe au tourisme, à la culture et au Patrimoine pour sa présence et le privilège de profiter de la grande salle Cinélac, et à Roland Covarel (1er Vice Grand Chancelier), en charge du Lien et de toute la Compagnie. Tous les points de l'ordre du jour ont été adoptés, le rapport moral en rappelant les règles, les valeurs et l'engagement ainsi que le rapport d'activité et le rapport financier.

Les activités 2019 ont été nombreuses. La représentation du Sarto et l'orientation sur l'avenir (internet), sont nos points forts, l'oeuvre sociale notre point faible, le recrutements moyen. Nos manifestations bénéficiaires sont de l'ordre de 37% (chiffre honorable), la conséquence d'une bonne participation de nos Compagnons dans les grands rendez-vous de la Compagnie, ainsi qu'aux divers Chapitres des Confréries amies. Les perspectives pour l'année à venir gardent le rythme, avec le voyage au Carnaval de Chivasso du 29 février au 1er mars, la Frairie du Portique de Mulhouse les 28 et 29 mars à Colmar. Concernant notre Portique, un voyage à Gruyère, la visite de l'atelier de fonderie Paccard et d'autres sorties sont en préparation.

Le Portique d'Aix les Bains nous a rejoint pour retrouver sur l'écran, le diaporama de l'année écoulée, confectionné avec humour par Roger Poncet. Après notre traditionnel chant des Allobroges, nous nous sommes retrouvés à la Brasserie du Prieuré pour partager un moment convivial et se souhaiter une très bonne fin d'année.

NB : La famille de Monsieur Henri Cloppet ( 1914 à 2002 ) a fait don de sa tenue de Dignitaire (Maître du Tourisme): Puisse ce vêtement être à nouveau porté fièrement afin d'assurer encore la continuité des valeurs savoyardes présentées par le Sarto

AG20192     AG20192


Le millénaire de la Maison de Savoie du 11ème siècle à nos jours

L'invitation du Portique de La Dent du Chat ce 22 novembre 2019 a connu un vif intérêt par la présence de nombreux Compagnons, sympathisants, amis et bourgetains. La salle Cinélac du Bourget du Lac était comble pour honorer la conférence sur le millénaire de « La Maison de Savoie du XIème siècle à nos jours » animée par l’historien médiéviste Bernard Demotz. Bernard Foray a remercié cette nombreuse assemblée avec la présence très importante pour nous de Jean Louis Darcel (professeur honoraire université de Savoie), François Guerraz et Jean Baud (membres de l'académie de Savoie), Monique Gies (adjointe au Maire) et Me M.P. François (déléguée à la culture, au tourisme et au patrimoine) ainsi que Bernard Demotz qui a accepté le défi de cette mission exceptionnelle.

Raconter notre Savoie, si chère à nos cœurs, son histoire sur une période aussi longue n'est pas chose facile, beaucoup d'archives non lue et Mr Demotz de souligner "les étudiants ont de l'avenir dans le passé". L'origine de la maison de Savoie remonte vers 1032, lorsque le territoire qui aujourd'hui correspond à la Savoie, est intégrée avec le second royaume de Bourgogne. Il faut par ailleurs prendre en compte les représentants du pouvoir spirituel qui jouent un rôle important, voire deviennent un enjeu pour ces dynasties, notamment les évêques de Belley, les évêques puis archevêques de Tarentaise, les évêques de Genève ou encore de Saint-Jean-de-Maurienne.

La maison de Savoie est une dynastie européenne ayant porté plusieurs titres. Le titre de Comte de Savoie (1033) avec le Comte Humbert (Les Humbertiens). La branche aînée, s'éteint en 1263 avec la mort du comte Philippe Ier. Ce dernier choisit un neveu pour lui succéder, un cadet de la branche de Piémont (Amédée V de Savoie).

Le titre de Duc de Savoie (1416), où le comté est érigé en duché (Amédé VIII) avec la succession de 18 princes. La mainmise sur les cols et les versants alpins amène à surnommer ces princes « Portiers des Alpes » et les Savoie contrôlent un espace que l'on appelle couramment les États de Savoie s’étendant désormais du pays de Vaud au comté de Nice, des portes de Lyon à Turin et le Piémont (400 Km2 sur 400Km2)

Le titre de Saint Maurice (saint Maurice d’Agaune) qui est le saint patron de la famille de Savoie. L’ordre de Saint-Maurice doit sa création à celle de la « Noble Association », une congrégation de cinq nobles personnages, veufs et d'âge mur, qui rejoignirent Amédée VIII (1391-1451), premier duc de Savoie, dans sa retraite du château de Ripaille. Le 15 janvier 1573, le duc de Savoie, Emmanuel-Philibert (1553-1580), reçoit du pape les insignes de l’ordre et les charges de grand maître et général de la Militia Sancti Lazari et Mauritius, une dignité proclamée héréditaire. Les Saints-Maurice-et-Lazare devinrent l’ordre courant de la maison de Savoie.

Le titre de Prince de Piémont, roi de Sicile (1713), roi de Sardaigne (1720). Victor Amédé II redresse le pays, Charles Félix rétablit l'Abbaye d'Hautecombe (Mausolée de la dynastie).

Le titre de roi d'Italie (1861). Le duché de Savoie est réuni à la France par le traité de Turin de 1860, en échange d’une aide apportée au roi de Sardaigne dans le projet de réunification de l’Italie. Les deux départements actuels - Savoie et Haute-Savoie -, issus de cette négociation, ont conservé leur nom historique. En raison de la collaboration de Victor-Emmanuel III avec le régime mussolinien, dont il a cosigné les lois raciales de 1938, la Constitution de la République italienne, entrée en vigueur le 1er janvier 1948, a réservé un sort particulier aux membres et descendants de la maison de Savoie. Il perdurel'ordre de la Délégation de Savoie influencé par Jean de Seyssel, avec des actions caritatives (ex : école du Bocage à Chambéry, maison pour enfants autistes).

Le conférencier qui a su allier histoire et pointe d'humour fut très applaudi. C’est un repas convivial qui termina cette soirée à la Brasserie du Prieuré. Cette manifestation a été une vraie réussite et notre Portique adresse tous ses remerciements aux Portiques Ducal, Aix les Bains, Alpes Dauphiné pour leur présence.

Télécharger le support de la conférence logo pdf


Don à l'association Verticale

Ce dimanche 27 octobre, l'association Verticale ( Association d'aide à la recherche sur les traumatismes de la moelle épinière) organisait une journée avec repas "Musique, Accordéon" à la salle des fêtes de Saint Genix les Villages.

Douze compagnons et sympathisants sont venus apporter leur soutien par leur présence plus un petit don du Portique de la Dent Du Chat, heureux de faire la connaissance du bureau et du Président Roger Philibert

Nos Portiques Dent Du Chat et Aix ont en prévision lors de la Frairie du 28 juin 2020 à Yenne de faire une action caritative plus importante. L'ambiance était très chaleureuse, amicale et conviviale.

Toutes les valeurs du Sarto que Bernard Foray a bien souligné en présentant notre association à toute l'assemblée.

verticaleverticale2verticale3


journee assoc ddcForum des associations

Le Portique de La Dent du Chat était présent au Forum des associations du Bourget du lac le 7 septembre 2019 salle de la Traverse. Notre stand très bien agencé a attiré beaucoup de regards et de curieux.

La présence du Sarto était indispensable car d'une part le siège du Portique est sis dans la commune, et d'autre part, les habitants du Bourget du Lac doivent impérativement connaître nos activités ainsi que nos prochaines manifestations. Nous pouvons ainsi promouvoir nos valeurs traditionnelles savoyardes et alpines du terroir et de l'esprit, faire comprendre au grand public la richesse de notre Patrimoine et rappeler l'histoire de notre belle région. C'est aussi l'occasion d'informer sur notre implication à chaque fin d'année pour un don ou acte caritatif.

Beaucoup ont été intéressé et sont repartis avec le dépliant de la Compagnie et l'adresse du site pour plus d'informations. Cette après-midi nous a rendu plus fort et confiant dans l'avenir. Nous remercions tous les participants et les Compagnons qui nous ont rendu visite.


Journée découverte des traboules lyonnaises le 6 septembre 2019

C'était bien la solution la plus économique, ce covoiturage jusqu'au Parking Relais Mermoz Pinel, puis métro via.......Vieux Lyon Quartier St.Jean Notre guide conférencière nous attendait et nous emmena sur une petite terrasse au milieu des habitations et là l'Histoire lyonnaise commence.

Les "Traboules" (de Trans amboulare « passer à travers ») permettaient au moyen âge de rejoindre rapidement les bateaux sur la Saône . Elles ont abritées en 39/45 les allées et venues des résistants lyonnais et sont appelées ainsi uniquement à Lyon et à Vienne A Chambéry ce sont des Allées

Nous en avons visité environ une dizaine : vieille porte en bois lourde d'histoire avec au dessus en demi-cercle une très belle grille en fer forgé « importe » ( pour laisser passer la lumière) et derrière..... la traboule.........couloir sombre.........puis une cour intérieure plus où moins lumineuse selon la richesse du lieu... avec ses façades ,... ses galeries et ses curiosités architecturales,... l'escalier à vis….....le puits........et la fontaine . Chacune a son charme et son mystère.

Nous avons visité ensuite "la soierie St.Georges" ou le dernier ouvrier-tisseur nous a accueilli dans son atelier.

Les foires de la Renaissance, fin du XV, début XVI siècle permettaient à François 1er de donner à la soierie son véritable essor dans la capitale des Gaules , vers 1540, les tisseurs de soie arrivaient de Gênes( Renaissance Italienne) . Mais l'histoire de la soie connaît des épisodes noirs avec la révolte en 1831 des Canuts de la Croix Rousse sous payés par les tisserands négociants Chacun avait une canne avec des breloques en métal qui représentaient les outils du métier pour récupérer un peu d'argent, ils les ont vendues. C'est de la que vient le terme "canut" (canne nue).

Nous avons traversé la Saône et direction le Bouchon Chez Paul pour un délicieux repas très convivial

Notre Major Prime a remercié tous les compagnons venus des Portiques d'Albertville, d'Alpes Dauphiné, Chambéry Ducal, Aix les Bains ainsi que nos fidèles sympathisants.